oben

www.saar-nostalgie.de - KULTUR+SPORT                                                                         > Zur deutschen Fassung dieser Seite


L'équipe nationale sarroise de foot  


 

Cette page présente une traduction partielle de la page (en allemand) "Die saarländische Fußballnationalmannschaft". Pour plus d' illustrations, voir cette page s.v.p. - Traduction: Rita Bruchier.

 


La Sarre eut de 1950 à 1956, pendant sa période d'autonomie partielle, sa propre équipe nationale de football. C'était l'équipe sélectionnée de l'Association Sarroise de Football (Saarländischer Fußballbund - SFB) dont le premier président fut Willy Koch. Un an seulement après sa mise sur pied, le SFB fit sa demande d'intégration dans la Fédération Française de Football (FFF) qui fut refusée à la majorité des deux tiers. Aussi le football dans la Sarre autonome resta-t-il indépendant bien que le 1. FC Sarrebruck (1. FCS) ait joué temporairement dans la deuxième division française et dans la première division du Sud-ouest de l'Allemagne. 


La courte histoire de l'équipe nationale sarroise fut étroitement liée à celle du 1. FC Sarrebruck, puisque celui-ci était obligé de détacher la plupart de ses joueurs dans l'équipe nationale. Mais il y avait aussi des joueurs d'autres clubs sarrois dans cette équipe nationale qui a joué en tout 19 matchs contre des équipes nationales du monde entier, 15 matchs amicaux et 4 matchs éliminatoires lors de la Coupe du Monde de 1954. Les 11 matchs à domicile se déroulèrent tous au stade "Ludwigspark" à Sarrebruck. Les Sarrois gagnèrent 6 des 19 matchs, en perdirent 10 et firent trois fois match nul.    

 

Le 14 mai 1950, Hermann Neuberger fut élu comme successeur du premier président du SFB, Koch. Grâce à l'entregent de Neuberger, l'équipe nationale sarroise réussit à devenir, le 12 juin 1950, membre autonome de la Fédération Internationale de Football Association, la FIFA, devançant en cela la République Fédérale d'Allemagne, dont le DFB ne fut accepté à nouveau dans la FIFA qu'en automne.

Le premier entraîneur de l'équipe nationale sarroise fut Auguste (Gustl) Jordan. En 1952, son successeur fut Helmut Schön, plus tard entraîneur pendant des années et avec succès de l'équipe nationale allemande.

Les joueurs de l'équipe nationale sarroise portaient des shorts blancs, des maillots bleu clair et probablement des bas bleu et blanc. Un losange, le logo du SFB, ornait les maillots.

 

De 1950 à 1952, l'équipe sarroise joua dans six matchs amicaux. Voici les résultats:

 

22 nov. 1950

27 mai 1951 

15 sept. 1951

14 oct. 1951   

20 avril 1952

05 oct. 1952    

Sarre

Sarre

Suisse B

Autriche B

Sarre

France B

5 - 3

3 - 2

2 - 5

4 - 1

0 - 1

1 - 3

Suisse B

Autriche B

Sarre

Sarre

France B

Sarre

 

 

Matchs éliminatoires pour la Coupe du Monde

 

La Sarre, n'étant membre de la FIFA que depuis la moitié de l'année 1950, ne fut pas admise à participer à la Coupe du Monde de Football en 1950 au Brésil. Mais à partir de 1953 elle put participer comme chacune des 34 équipes nationales à la qualification pour la Coupe du Monde de 1954 en Suisse. Elle eut la chance d'être, par tirage au sort, dans le même groupe que l'Allemagne et la Norvège. Voici les résultats des quatre matchs avec la participation des Sarrois:

 

    1)   24 juin 1953           Norvège       2 - 3    Sarre         (à Oslo)

    2)   11 octobre 1953     Allemagne   3 - 0    Sarre         (à Stuttgart)

    3)   08 novembre 53    Sarre            0 - 0    Norvège     (à Sarrebruck)

    4)   28  Mars 1954        Sarre            1 - 3    Allemagne (à Sarrebruck)

 

 

Dernier match: Sarre - Allemagne 1 - 3

Le dernier match de qualification de ce groupe, décisif pour la participation à la Coupe du Monde, eut lieu le 28 mars 1954 au stade de Sarrebruck, au Ludwigspark. Ce fut pour notre petit pays un événement sportif d'une importance telle qu'il n'y en eut jamais de semblable. Titre du programme vendu au stade - "Le jour de fête du football le plus important en Sarre". La ville était "en état d'urgence". De nombreux trains spéciaux arrivèrent à la gare centrale de Sarrebruck, et 53.000 spectateurs assistèrent à ce dernier match éliminatoire. Les organisateurs de ce match renoncèrent à faire jouer les hymnes nationaux des deux pays pour contenir une émotion déjà intense. 

Les Sarrois avaient une vraie chance d'éliminer l'équipe d'Allemagne. Après leur victoire (3 - 2) dans leur premier match à Oslo, ils jouaient match nul (sans buts) dans le deuxième match contre la Norvège, le 8 novembre 1953, à Sarrebruck. Ils avaient perdu leur premier match contre l'Allemagne par 3 à 0 le 11 octobre 1953 à Stuttgart, mais s'ils avaient obtenu au moins un match nul lors du match retour le 28 mai 1954 contre les Allemands, les deux équipes auraient été à égalité de points et auraient dû livrer un nouveau match de sélection à Paris, au Parc des Princes, pour la participation à la Coupe du Monde. En ce cas, "le miracle de Berne" n'aurait peut-être pas eu lieu pour les Allemands..

 

Mais les Sarrois perdirent le match à domicile contre l'Allemagne (1 - 3), bien que, selon l'entraîneur hongrois, ils aient été "l'équipe clairement la meilleure". Ainsi l'Allemagne fut-elle la première du groupe et la Sarre la deuxième (voir la tabelle en-dessous).

Ce fut la
fin du rêve des Sarrois de participer à la Coupe du Monde. - Les responsables avaient d'ailleurs décidé de renoncer au chant des hymnes nationaux pendant ce dernier match éliminatoire pour éviter un débordement des émotions.

 

La tabelle finale

pour le groupe

Allemagne / Sarre / Norvège

 

(Exrtrait de wikipedia)

   

 


Comme tout le monde le sait, l'Allemagne, arrivée en finale, battit la Hongrie par 3 à 2 à Berne et gagna alors la Coupe du Monde. Cette finale n'étant pas retransmise par Telesaar (le poste de télé sarrois), les mordus de foot furent inventifs et installèrent, juste avant le match, dans des endroits élevés de la Sarre des antennes extérieures pour pouvoir recevoir l'un des émetteurs du Südwestfunk situés non loin de la Sarre.
Comme la télévision n'était pas encore très répandue, la plupart des gens ont regardé le match dans un des nombreux restaurants qui furent bondés ce jour-là. D'autres se pressèrent devant les vitrines des magasins de radio où des appareils de télévision furent installés.

Le SFB invita les joueurs de l'équipe nationale sarroise à assister au match de Berne dans les tribunes. Ayant depuis longtemps surmonté leur déception d'avoir été éliminés, ils souhaitèrent bonne chance à leurs amis allemands et se réjouirent ensuite de leur succès.

La population sarroise, éprise de sport, ressentit la même
joie que les Allemands lorsque ceux-ci battirent les Hongrois. On les entendit même crier "Nous sommes les champions du monde". L'enthousiasme fut si grand qu'il déplut au gouvernement sarrois, ce qui eut pour conséquence que des scènes où l'on voyait les Allemands chanter leur hymne national furent coupées dans les actualités aux cinémas sur cette finale.

Malgré l'échec de la Sarre dans la phase de qualification, cette période compta parmi les instants les plus marquants de l'histoire du sport en Sarre. Après la Coupe du Monde, il y eut encore neuf matchs amicaux jusqu'au moment où finalement la Fédération sarroise de football fut intégrée dans la Fédération allemande de football, en 1956.

 

(Traduction: Rita Bruchier.)

 

Vous trouvez plus de texte (en allemand) et plus de photos sur la page avec la version allemande: Nationalmannschaft1.htm.

 

_____________________________________________________________________________________________________________________

Cette page fut commencée le 08/10/2012 et éditée pour la dernière fois le 16/04/2016

 

 

   >Zur deutschen Fassung dieser Seite (> version allemande)

 

>Toutes nos pages en français ou bilingues

 

 

en haut

arrow4_u.gif

|

arrow4_L.gif Page précédente <---------> Page suivante arrow4_R.gif    

wwwonline-casino.de

 

(Gesamt seit 2008)

 

> Home (Page d'accueil) : www.saar-nostalgie.de